Email this to someonePrint this pageShare on VKShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPin on Pinterest

Airbus Corporate Jets: Interview exclusive avec Benoit Defforge

Rencontre aéronautique au Monaco Yacht Show avec Benoit Defforge, dynamique Président
d’Airbus Corporate Jets

La réussite de Benoit Defforge, à peine la cinquantaine, dans l’univers très haut de gamme de l’aviation d’affaires confirme l’adage « La valeur n’attend pas le nombre des années » ! Benoit Defforge a été nommé en 2014 Président d’Airbus Corporate Jets (ACJ) tout en conservant la Présidence d’Airbus Corporate Jet Centre (ACJC), filiale dédiée à l’aménagement intérieur des Jets privés d’Airbus. Ce qui fait de lui un leader reconnu sur ce marché, c’est sa capacité à écouter ses clients, son savoir-faire teinté d’une ingéniosité exceptionnelle et bien sûr sa passion. Les avions les plus high-tech du monde, les plus confortables, d’une élégance raffinée, telle est la griffe de Benoit Defforge… Aux « hommes pressés » du monde d’aujourd’hui, il propose de voyager « autrement » !

Benoit Defforge, vous êtes Président d‘Airbus Corporate Jets (ACJ) depuis début 2014. Deux ans plus tard, quel bilan dressez-vous de votre belle et grande Aventure ?
En effet, j’ai pris la Présidence d’ACJ après avoir été durant 7 ans Président d’ACJC, ce qui m’assure une solide expérience dans le domaine de l’aviation d’affaires.

La première priorité a été de lancer l’évolution des ACJ319 et ACJ320. Cette évolution était capitale, grâce à l’intégration d’une nouvelle génération de moteurs qui consomment 15% de moins, nous proposons à nos clients un plus grand rayon d’action. Nous avons également apporté un certain nombre d’autres améliorations liées au confort des passagers. Aujourd’hui, nous atteignons une autonomie de 6 750 miles nautiques sur l’ACJ319neo, soit plus de 15 heures de vol. Quand on atteint de telles durées de vol, il est primordial d’être attentif au confort de nos clients.

Transformer votre A350 en ACJ350 a été je crois la 2e étape de votre projet ?

La deuxième étape importante a été en effet de transformer notre A350 en ACJ350. Plus je découvre cet avion, plus je constate qu’il bénéficie de tout le savoir-faire des derniers développements d’Airbus… C’est une plateforme extraordinaire, aussi bien en termes de confort, de niveau sonore, d’impact réduit sur l’environnement, de performances que de rayon d’action. On atteint une durée de vol de 20 heures et bientôt 22 heures en version ultra-long range. Notre ACJ350 est un all around the world, avec plus de 270m2 à la disposition de nos clients…

Si les matériaux composites nous font gagner en performance, ils peuvent rendre plus complexe l’intégration d’une cabine VIP. Nous avons anticipé cette difficulté et travaillé avec nos outfitters pour développer une solution d’interface « EasyFit ». Nos clients pourront ainsi bénéficier de la performance de l’ ACJ350 sans surprise durant la phase d’outfitting. ACJ est une niche au cœur de cette magnifique entreprise qu’est Airbus. Notre rôle est d’apporter une attention particulière à tous les besoins des clients ACJ et à leurs spécificités opérationnelles : un client ACJ n’a pas le même profil de vol, ni la même utilisation pour son avion qu’une compagnie aérienne; les contraintes et les questions sont différentes.

Nous avons une responsabilité vis-à-vis de nos clients, je répète donc sans cesse à mes équipes notre priorité : « Excellence in Customer Care » La solution « EasyFit » en est une parfaite démonstration.

Et la 3ème ?

Les 2 premières étapes nous ont permis de réussir le renouvellement de notre gamme de produits. Nous disposons maintenant de plateformes modernes, performantes, confortables et adaptées à notre clientèle… La 3e étape, tout aussi importante, était de développer la marque ACJ pour mieux se faire connaître de nos clients : « Brand Awareness ». Nous avons innové en développant des partenariats très sélectifs, le premier étant avec Richard Mille. Notre Design Studio dirigé par Sylvain Mariat a designé la RM 50-02 ACJ en étroite collaboration avec l’équipe de Richard Mille. Richard est passionné par l’aéronautique, Sylvain et moi par les montres… Des passions qui ont donné naissance à ce partenariat exceptionnel. Dans le même esprit, nous coopérons avec Boutsen Design sur des évènements comme le Monaco Yacht Show, le Yachting s’adressant aux mêmes clients très haut de gamme que l’aviation d’affaires.

Le « Plus » d’ACJ par rapport aux autres acteurs ?

Un atout majeur est le confort que procure nos avions. Nos cabines sont les plus spacieuses du marché. Cela nous permet d’offrir un niveau de confort que les autres ne peuvent pas proposer… Par exemple, nos ACJ sont plus larges et plus hauts que les Boeing… 12 pouces cela parait peu, mais cela apporte beaucoup en terme de possibilités d’aménagement. Les designers adorent… En plus de l’espace, nous offrons le silence. Que ce soit avec l’ACJneo ou l’ACJ350, nous bénéficions des toutes dernières technologies de réduction du niveau d’émission sonore. Nos passagers en bénéficient mais aussi l’environnement.

Ce que vous proposez par rapport aux business jets traditionnels, c’est un niveau de fiabilité sans commune mesure ?
Nos plateformes sont mises à rudes épreuves lorsqu’elles sont utilisées par les compagnies aériennes. Les compagnies aériennes exigent un taux de disponibilité maximum, nécessitant la fiabilité des équipements et des périodes de maintenances optimisées.
Nos ACJ bénéficient de tous les développements dans ces domaines, nos clients ont à leur disposition des avions dont le taux de disponibilité est sans égal et les coûts d’opérations très proches d’avions bien plus petits. Ce sont des avantages extraordinaires.

Quelles sont les dernières innovations d’ACJ ?

Nos produits et notre marque ne seraient rien sans nos clients, ils sont naturellement au cœur de nos préoccupations. Le jour de la livraison, la vie de nos avions débute !
« Excellence in customer care » est bien plus que quelques mots, c’est un état d’esprit. Par exemple, nous retrouvons tous les ans nos clients au cours d’un « ACJ Customer Forum », nous les écoutons et leurs présentons nos différentes innovations. Nous avons également mis en place un « Customer Advisory Board », une douzaine de nos clients représentent la communauté des ACJ en service. Nous travaillons avec eux sur l’amélioration de leurs ACJ mais aussi sur l’amélioration de leurs opérations, c’est un tout. Nos clients sont très impliqués dans le processus d’identification des améliorations à apporter à nos produits et dans le processus de décision. Pour chaque sujet, nous laissons aux membres de l’Advisory.

Board la latitude d’accepter nos solutions ou de nous demander de poursuivre notre travail d’amélioration jusqu’à trouver des solutions qui les satisfont totalement.

Quel est le profil de vos clients, et combien de vos Corporate Jets volent aujourd’hui ?

Nous avons plus de 180 ACJ qui volent à travers le monde… Si nous considérons la flotte d’ACJ, c’est la 10e flotte d’ Airbus au monde. C’est donc un marché de niche mais qui a une grande importance pour Airbus, c’est la raison pour laquelle nous avons mis en place une organisation dédiée.

Le profil de nos clients est finalement assez large. Un chef d’Etat, par exemple, ne peut pas aujourd’hui se déplacer à travers le monde sans être dans un environnement sécurisé, sans pouvoir communiquer en toute confidentialité avec l’ensemble de son gouvernement et éventuellement ses Etats-Majors. De plus, les Chefs d’Etats voyagent très souvent accompagnés de ministres, voire de délégations de chefs d’entreprises ou de journalistes. Ils doivent donc impérativement disposer d’avions privés et je ne parle pas d’avions VIP. Les hommes d’affaires et les chefs d’entreprises utilisent également nos ACJ, leur business est mondialisé et ils voyagent très souvent avec leur staff. Ce sont là deux cas d’utilisations « corporate » de nos ACJ… Bien sûr, nous avons de nombreux clients privés qui utilisent leurs ACJ pour leurs loisirs et/ou pour leur business. Nous comptons enfin comme clients des sociétés de « charter » qui louent nos ACJ pour un vol ou une période prolongée. Nos clients ACJ volent en moyenne 500 à 600h par an, ce qui est peu par rapport à un avion de ligne, certains propriétaires proposent ainsi leurs ACJ pour des vols charters.

Notre clientèle est internationale, le Moyen-Orient est une zone historiquement très active, la Russie également. Depuis quelques années, la Chine et l’Asie du sud-est se sont considérablement développées.

Les particularités de la clientèle russe ?

Les Russes ont l’expérience d’environnements raffinés, luxueux et élégants. L’histoire de la Russie qui est l’histoire d’un grand pays qui, à travers les siècles, a développé un savoir-vivre et un savoir-faire qu’on retrouve dans les demandes de nos clients russes. Cette expérience se retrouve tout particulièrement quand il s’agit de définir une cabine. Cela nécessite de pénétrer dans l’intimité de nos clients pour comprendre comment ils vont vivre à bord. C’est agréable de travailler avec les clients russes, ils ont la pertinence du choix parce qu’ils ont l’expérience de la culture.

La Russie et les pays environnants représentent une zone géographique extrêmement importante pour nous, plus d’une quinzaine d’ ACJ volent dans la zone. Airbus et ACJ ont un bureau à Moscou, regroupant nos forces de vente et de support.
Airbus compte également de nombreux fournisseurs dans la zone.

Quelques mots sur l’aménagement de vos cabines ?

Contrairement aux business jets traditionnels, la cabine de nos ACJ peut être totalement customisée. Nous pouvons gérer pour nos clients la globalité du projet avion, cabine et design. Nous pouvons aussi livrer un avion sans cabine et le client gère le Design et l’outfitting de la cabine avec son équipe. Beaucoup de choses sont possibles, il faut toutefois respecter les contraintes de certification aéronautique et bien sûr rester attentif à la masse… La phase de définition d’une cabine est toujours très excitante. Les premières questions que je pose à un client sont toujours « Que voulez-vous faire avec votre cabine, comment voulez- vous y vivre ? Vous allez voler seul, en famille ou avec vos collaborateurs ? Envisagez-vous de travailler dans l’avion, de dormir à bord ? ». Ensuite seulement vient la partie esthétique. Pour revenir à nos clients russes, ils ont une vraie sensibilité, un authentique attachement à la décoration. Cette phase de définition d‘une cabine est un moment très agréable et enrichissant, un moment de véritable échange avec nos clients, un moment rare.

Quelques mots sur votre présence au Monaco Yacht Show et sur vos partenaires?

Il y a 2 ans et demi, quand j’ai pris mes nouvelles fonctions, j’ai travaillé sur plusieurs axes, en particulier sur les différentes façons de communiquer. Nous avons alors décidé de ne plus nous concentrer uniquement sur les Air Shows, mais d’aller à la rencontre de nouveaux clients lors d’évènements différents. Le Monaco Yacht Show (MYS), est un évènement de renommée mondiale qui attire des clients potentiels: les budgets d’un yacht de 100m et d’un ACJ sont similaires, le MYS était donc une cible intéressante pour nous. La question suivante a été : comment y optimiser la présence d’une marque qui n’est pas une marque nautique ? Daniela et Thierry Boutsen, que je connais depuis longtemps et que j’apprécie énormément, nous ont facilité le travail et cela s’est fait tout naturellement. L’an passé, Daniela m’avait fait visiter la salle à manger du Yacht Club qu’elle avait eu l’honneur de décorer. Cette année, Daniella nous a proposé de partager son « Secret Garden », c’était une excellente opportunité d’être présent au cœur du MYS dans l’environnement extraordinaire du Yacht Club. Opération réussie !

Combien d’avions livrez-vous en un an ?

En moyenne, nous livrons entre 8 et 10 ACJ par an. Nous sommes actuellement en période de transition vers nos nouvelles plateformes que nous livrerons à partir de 2018. C’est en moyenne de 7 à 8 ACJ319 et ACJ320 par an plus quelques widebodies.

Quelques mots sur la sécurité de vos Jets ?

C’est probablement une des questions les plus importantes pour nos clients. Nos clients ont en général leur propre service de sécurité mais nous avons jugé important de leur proposer des systèmes complémentaires, en embarqués ou à mettre en place au sol. Ce sont des systèmes de protections périmétriques équipés de caméras et de systèmes de communication permettant d’alerter et de caractériser en cas d’intrusion dans le périmètre de l’avion. Encore un exemple de « Customer Care ».

Quels sont vos projets de développements ?

Nous disposons maintenant de nouvelles plateformes pour nos ACJ319, 320 et 350, nous travaillons avec les équipes de l’A330 pour préparer l’arrivée de l’ACJ330neo.
Nous continuerons bien sûr à développer nos services pour que nos clients bénéficient des dernières technologies dans les domaines de la connectivité et du numérique. Airbus fabrique également des hélicoptères, nous exposons d’ailleurs un EC145 sur le toit du Yacht Club pendant le MYS. Ces machines sont très appréciées par nos clients VIP, nous analysons donc comment collaborer davantage au sein d’Airbus pour encore mieux satisfaire nos clients communs.

Comme vous pouvez le constater, les projets ne manquent pas !

Par Antoinette Champclos

Autres articles: