Email this to someonePrint this pageShare on VKShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPin on Pinterest

L’Aéroport international du Castellet

L’Aéroport International du Castellet :

Entre Terre et Espace

M. François André, Directeur de l'Aéroport International du Castellet

M. François ANDRÉ assure la direction de l’Aéroport International du Castellet depuis le 1er novembre 2011.

Né au milieu des années 60, le terrain du Castellet n’était qu’au départ, qu’un repaire de pilotes amateurs, amoureux d’un site exceptionnel où ils pouvaient vivre en toute quiétude leur passion, entre mer et montagnes.
Aujourd’hui, l’aérodrome est devenu aéroport international. Les modestes installations des premières heures ont laissé place à des infrastructures modernes et répondant totalement aux attentes actuelles.

C’est en mai 2001 que les travaux de réhabilitation, de mise en conformité et de réaménagement de l’ensemble de l’aérodrome ont commencé. Et c’est à peine sept mois plus tard, en novembre de la même année que l’Aéroport du Castellet devint un aéroport d’affaires international haut de gamme et le deuxième aéroport varois. Cette métamorphose impliqua l’édification d’un Terminal à part entière, disposant de tous les services requis pour les équipages et les passagers. Coté technique, le balisage lumineux de la piste et l’équipement IFR permettant l’arrivée aux instruments compléta la création d’une Tour de contrôle et de cinq nouveaux hangars offrant un service de grande qualité aux utilisateurs.

Architecture intégrée

Une attention toute particulière fut retenue afin que cette modernisation s’intègre dans le style provençal, et l’architecture du site s’intègre parfaitement à cette belle Provence qu’il dessert. Les solutions les mieux adaptées pour l’élaboration d’un Aéroport haut de gamme d’affaires et de loisirs furent ainsi retenues, tout en conservant une «  couleur locale » très appréciée, et se coordonnant parfaitement avec les infrastructures du circuit qui lui font face, de l’autre coté de la piste.

Aéroport international du CastelletL’Aéroport international du Castellet représente une valeur aéronautique et économique pour la Région Provence Alpes Côte d’Azur et plus particulièrement pour le développement et la commercialisation de la Zone d’Entreprises de Signes, Gémenos, Toulon, La Ciotat… La gestion de l’Aéroport du Castellet et son fonctionnement ont été confiés à Monsieur Francois André, qui connaît parfaitement le site, et de longue date. Ingénieur mécanicien d’aéronefs et ingénieur navigant d’essais, François André est titulaire d’un brevet d’études militaires supérieur. Ancien Directeur de l’Aéroport de la Môle, fonction qu’il a quitté en novembre 2011 pour rejoindre l’Aéroport du Castellet, il a occupé plusieurs postes importants auprès de l’Armée de l’Air et a participé à la renaissance des sites du Castellet dans les années 2000 à 2005.

François André, Directeur de l'Aéroport International du Castellet

François André dans son bureau, où il veille avec l’efficacité et l’enthousiasme au bon fonctionnement de ses installations.

L’Aéroport international du Castellet garantit à la fois sécurité et sureté: clôturé sur la totalité de son périmètre, il est particulièrement sécurisé. Tous les accès sont contrôlés, ainsi les zones les plus sensibles (tour de contrôle, parkings avions, hangars), qui ne sont accessibles qu’aux personnes habilitées et / ou autorisées disposant de badges et de codes d’accès. Les contrôles des avions ne sont pas en reste: « Les douanes effectuent régulièrement des contrôles réglementaires immigration et marchandise. Des vérifications sont prévues surtout sur les vols internationaux hors espace Schengen», assure François André.

En dehors du trafic de Tourisme et d’Affaires, le site joue également un rôle important pour la région en tant que plate-forme de surveillance des forêts et de lutte contre les incendies. Enfin, et toujours dans le cadre de la préservation de l’environnement, l’Aéroport International du Castellet s’est également doté d’une centrale photovoltaïque intégrée sur les 5000 m² de toit du hangar H5, inaugurée en février 2010.

Antoinette Champclos 

Autres articles: