Email this to someonePrint this pageShare on VKShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPin on Pinterest

MONACAIR : Interview exclusive avec Gilbert Schweitzer

MONACAIR : Toujours plus haut !

Gilbert Schweitzer - PDG de Monacair

Pilote passionné depuis ses 15 ans, Gilbert Schweitzer, le Directeur de la société de transport aérien Monacair, nous dévoile les moments forts de ses années aux commandes de la compagnie monégasque.

Créée par Stefano Casiraghi, qui avait une vision élitiste du transport hélicoptère, Monacair connaît actuellement un développement très dynamique, consécutif notamment à la mise en place d’une activité d’aviation privée, tout en procédant à d’efficaces restructurations afin de mieux s’adapter aux exigences de sa clientèle haute de gamme. Une priorité : voler en toute sécurité. Ainsi, cette compagnie dispose d’une impressionnante flotte d’hélicoptères de dernière génération, entretenue minutieusement et équipée des technologies les plus avancées. Pas étonnant donc que Monacair soit le transporteur officiel de S.A.S. Le Prince Albert II, et de sa famille.

Depuis l’été 2015, Monacair a remporté un marché détenu jusqu’alors par Héli Air Monaco, suite à un appel d’offres lancé par le gouvernement monégasque. Depuis, son succès ne cesse de croître. Le Directeur Général de Monacair, Gilbert Schweitzer, nous confie les grandes orientations de cette prestigieuse société implantée en Principauté, et spécialisée depuis plus de 25 ans dans le transport aérien d’une clientèle VIP très exigeante.

Une nouvelle façon de voyager entre Nice et Monaco, en 7 minutes seulement !

Une nouvelle façon de voyager entre Nice et Monaco, en 7 minutes seulement !

Quelles sont vos actualités du moment ? Gilbert Schweitzer : Depuis 2015, le gros changement, c’est la mise en place de la ligne régulière entre Nice et Monaco. Le gouvernement monégasque, suite à un appel d’offres, a attribué à Monacair les droits d’exploitation de cette ligne. C’est une belle opération pour nous, qui depuis 2009, avons mis l’accent sur la sécurité et le service pour satisfaire tous nos clients – ceux qui voyagent en vols privés, mais également les propriétaires d’hélicoptères qui nous confient le management de leur machine – soit une flotte d’une quinzaine d’hélicoptères.Depuis le 1er janvier 2016, la ligne régulière entre Nice et Monaco nous a permis de nous faire connaître d’avantage, et surtout, de mettre au service du plus grand nombre notre expérience du vol VIP. Aujourd’hui, les passagers souhaitent retrouver un vrai service de qualité sur la ligne entre Nice et Monaco, avec un gain de temps maximum, en connexion avec leurs avions, qu’ils soient privés ou commerciaux. Ainsi, pour assurer un maximum de confort à nos passagers, Monacair offre un service de « l’embarquement à destination finale ». Par exemple, il est possible dès Monaco, d’obtenir sa carte d’embarquement vers New York, sans avoir se préoccuper de ses bagages à Nice. Ce service est des plus appréciés, et est en plein développement.

Grâce au soutien de Dominique Thillaud, Président du Directoire de l’Aéroport de la Côte d’Azur (ACA), a été mis en place un Satellite hélicoptères sur l’aéroport de Nice, ce qui garantit à nos clients un transit rapide, puisqu’ils sont directement acheminés à la porte d’embarquement de leur avion. 

Quel est le nombre de passagers transportés chaque année par Monacair ? G.S : Monacair vient de commencer la ligne entre Nice et Monaco, depuis le 1er janvier 2016, il est donc un peu tôt en parler. Selon nos prévisions, cette ligne sera utilisée par approximativement 60 000 passagers par an. En ce qui concerne les vols privés, nous comptabilisons 15 000 passagers depuis le début de l’année, ce qui représente déjà une belle performance.

Quelques mots sur vos clients et leurs attentes ? G.S : Le point commun de nos clients ? Ils exigent un haut niveau de service et de sécurité pour leurs vols en hélicoptères. Ils ont besoin d’être rassurés, que tout soit top niveau, avec des machines en configuration VIP, de plus en plus confortables, et incluant des prestations proches de celles qu’ils ont l’habitude de trouver dans leurs résidences, yachts ou avions privés. Toutes nos machines sont parfaitement Monacair - interview Gilbert Schweitzerentretenues, certaines possèdent le téléphone satellite, le WiFi et de caméras extérieures pour pouvoir profiter du paysage. En ce qui concerne les performances, nos hélicos peuvent atteindre des vitesses de 280km/h pour une autonomie de 850 km, avec une capacité totale de 5 à 6 personnes avec leurs bagages.

Nos clients apprécient énormément ces prestations optimales, leur procurant des vols extraordinaires dans nos hélicoptères de dernière génération, et offrant une sécurité maximale.

Dans ce domaine, quels sont justement les « plus » de Monacair ? G.S : Les vols en toute sécurité, c’est depuis toujours un aspect essentiel pour notre compagnie, qui en a fait la priorité absolue. Certains passagers ont une appréhension du vol en général, et de l’hélicoptère en particulier. Pour cette raison, il est très important qu’un climat de confiance s’installe entre nos clients, les propriétaires et Monacair, qui fait ce métier depuis 25 ans. De ce fait, nos passagers ont appris à nous connaître et nous accordent une totale confiance. Avant chaque vol, nos mécanos vérifient chaque détail, et les pilotes étudient avec minutie la météo et le plan de vol. Dans les moindres détails, tout est prévu et inspecté.

Combien d’hélicoptères sont actuellement exploités par Monacair ? G.S : Aujourd’hui, Monacair exploite 25 hélicoptères. La plupart nous appartiennent mais nous gérons également certaines machines pour le compte de nos clients.

Gilbert Schweitzer - Monacair

Pour compléter la flotte existante, Monacair vient d’investir dans 6 hélicoptères mono turbine et un nouveau biturbine, exclusivement dédiés à la ligne entre Nice et Monaco. Ce sont les machines neuves que nos clients apprécient énormément, notamment dans leur version VIP qui est notre fierté, car il s’agit d’une catégorie exceptionnelle et nous sommes probablement les seuls au monde à proposer ce type d’appareil dans cette configuration, liée à nos services haut de gamme.

Les nuisances sonores attribuées aux hélicoptères pendant la saison estivale représentent-elles un problème environnemental majeur. Qu’avez-vous prévu à ce niveau pour le réduire ? G.S : Chez Monacair, nos appareils de nouvelle génération ont un niveau sonore le plus bas d’Europe. Cela notamment grâce aux productions de la société Airbus Hélicoptère, dont les faibles niveaux sonores sont très appréciés en Principauté. La réduction des bruits fait partie de Charte de Gouvernement monégasque, de ce fait toutes nos machines sont parfaitement adaptées pour réduire au maximum le niveau sonore des hélicoptères, tant par la qualité de nos machines, que par les trajectoires choisies par nos pilotes pour poser sur l’Héliport, de façon à préserver le calme des monégasques et des résidents de la Principauté.

Monacair

Quelques mots sur vos liaisons actuelles et liaisons nouvelles liaisons prévues avec Monacair ? G.S : Aujourd’hui, nous allons vers toutes les destinations. L’hélicoptère permet d’aller en montagne, sur un yacht, dans un restaurant, une villa ou large de l’Italie … Les clients dont très demandeurs et privilégient l’hélicoptère, qui allie gain de temps et flexibilité, en deçà de 90 minutes de vol. Au-delà, ils préfèrent généralement jet privé. Monacair permet de faire gagner beaucoup du temps à nos passagers.

Aujourd’hui, nos destinations phare sont Monaco, Nice, Cannes, et St-Tropez. Cet été, nous mettons en place une formule à 350 € par personne pour se rendre à Saint-Tropez. Les destinations estivales par excellence sont par exemple la Corse et la Sardaigne ; Milan, Florence, Rome sont intemporelles. En hiver, les stations de ski récoltent tous les suffrages (Alpes françaises, Alpes suisses ou italiennes), où nos clients grâce à l’hélicoptère se retrouvent sur les pistes en un temps record. Par exemple : l faut moins d’une heure pour arriver à Courchevel au départ de Monaco ! Entre des heures de voiture dans les bouchons, et la magie d’un vol en hélicoptère, le choix est vite fait.

Quels autres services proposez-vous à vos clients au-delà du transport ? G.S : La mission de Monacair s’étend bien au-delà du simple transport et comprend également le conseil à l’achat, la gestion, la maintenance et tous les autres services que peut attendre un propriétaire. Depuis des années, Monacair s’est spécialisée dans le management d’hélicoptères. La base, c’est d’apporter un conseil avisé sur le choix du type d’hélicoptère, en fonction des besoins précis. Monacair supervise toute l’exploitation, le recrutement de pilotes expérimentés, le maintien de compétences … et bien plus encore ! Leur hélicoptère est toujours prêt, opérationnel pour tous leurs déplacements, et la commercialisation permet un amortissement non négligeable des coûts … Nos clients sont pleinement satisfaits de ce mode de fonctionnement, qui est une vraie assurance pour leur sécurité.Monacair - piloter en toute liberté

Et quand à ceux qui souhaitent devenir pilotes d’hélicoptères : peut-on prendre les leçons de pilotage chez Monacair ?  G.S : Bien sûr. Nous avons un Centre de Formation Européen au Castellet où nous formons des pilotes depuis très longtemps. Nous proposons différentes solutions à nos élèves, adaptées aux attentes de chacun. Au Castellet, Monacair organise régulièrement des stages en fonction de disponibilité de ses élèves, jusqu’à l’obtention du brevet pilote privé d’hélicoptère (PPH). Nous accompagnons nos élèves brevetés dans leur formation et leur acquisition d’expérience, et en fonction de leur progression et leur niveau de pilotage , pour qu’ils soient ensuite autonomes et puissent s’adonner à leur passion en toute sécurité.

Vous êtes vous-même pilote ? Quelques mots sur votre expérience ? G.S Je suis né en France. Le pilotage est ma passion, et ce, de longue date. Aujourd’hui, je suis pilote instructeur hélicoptère et avion, mais c’est surtout l’hélico qui est ma spécialité. A l’heure actuelle, j’ai 15.000 heures de vol. J’ai commencé par le planeur, dès l’âge de 15 ans. J’ai fait de l’avion, puis, une fois j’ai eu plus des moyens, j’ai complété mon expérience par la formation hélicoptère. Il fut naturel de faire de ma passion, un métier.

Screen shot 2016-07-02 at 20.43.03En tant que pilote d’hélicoptère, j’ai fait les trajets passionnants, comme Rallye Paris- Dakar, soit 15 fois la traversée du désert. J’ai fait également du secours en montagne, et ai travaillé en tant que pilote sur les bateaux. Puis, j’ai créé ensuite ma société de pilotage.

Voler était ma passion depuis toujours : Etre passionné c’est indispensable pour faire ce métier, sinon, on n’arrive pas à transmettre le feeling aux élèves ni notre savoir-faire à nos clients. Aujourd’hui, certains de mes clients me posent la question : « êtes-vous, vous même pilote ? » et, dès que je confirme, leur attitude change, ils ont instantanément confiance puisqu’ils voient que je connais ce métier sur le bout des doigts, et jusque dans les moindres détails.

Quels sont vos objectifs de développement à moyen terme ?  G.S : C’est évidemment de nous positionner d’une manière optimale vis à vis de nos clients. C’est pratiquement acquis et nous sommes très contents du résultat obtenu en très peu de temps. De surcroit, Monacair va continuer à développer la maintenance et le management des hélicoptères pour le compte de nos clients privés.

L’une de nos priorités absolues, c’est d’accroitre encore la qualité de service VIP. Notre métier exige beaucoup de souplesse et de réactivité : Il s’agit d’une profession qui met en avant l’aspect humain, la notion de service et demande beaucoup d’humilité.

***

Pas étonnant donc qu’avec un service de transport par hélicoptère, s’adressant à une clientèle des plus exigeantes, Monacair rencontre un véritable succès. Une compagnie monégasque remarquable, qui a bâti sa réputation sur des prestations personnalisées, digne de la confiance des clients les plus exigeants, en provenance également des 4 coins du Globe.

Antoinette Champclos

Autres articles: